mca-tete-desquestons

Des questions ?

Choisir la construction bois en Bretagne, c’est durable pourquoi ?

Le bois est un matériau naturel. Même si l’on prend en compte son exploitation et toute l’énergie utilisée jusqu’à sa mise en oeuvre, le bois reste quasiment toujours en négatif en terme d’émission de gaz à effet de serre. En effet, le bois ayant capturé du dioxyde de carbone (CO2) durant sa croissance, l’utilisation d’1m3 de celui-ci équivaut à éviter qu’1 tonne de CO2 soit relâchée dans la nature. Ce n’est pas le cas pour d’autres matériaux comme des métaux (acier, aluminium,…) ou encore le béton. De plus, le bois est un matériau qui peut être recyclé ou revalorisé en fin de vie.

Qu’en est-il de la pérennité du bois ?

De nombreux bâtiments datant de plusieurs siècles, nous prouvent la durabilité du bois : maisons à colombages du Moyen-âge, églises du XIIème siècle, temples japonais…

Qualité de vie et construction bois vont-elles de pair ?

Le confort de l’habitation est essentiel et doit être intégré en amont, dès le début de la réflexion. Inclus dans une bonne conception, le bois à la capacité d’offrir ce confort, tant sur le plan thermique qu’acoustique.

Comment le bois réagit-il face au feu ?

Le bois transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier. En outre, sa teneur en eau entraîne la formation d’une croûte carbonisée qui devient dès lors isolante et freine la combustion jusqu’à l’empêcher. Quand le bois brûle, il se consume lentement en gardant ses qualités mécaniques pendant de longues heures. Pour preuve, les pompiers autorisent l’utilisation du bois dans les parois coupe-feu.

Le bois est-il adapté aux zones sismiques ?

De nombreux bâtiments au Japon et en Californie notamment, en portent le témoignage depuis des siècles.

La construction bois est-elle économe ?

La durée d’exécution d’un chantier, plus courte que classiquement, permet de réaliser des économies sur les frais financiers. D’une manière générale, la préfabrication, la planification bien réfléchie et une production maîtrisée sur site, diminuent les coûts de construction en évitant les improvisations hasardeuses et coûteuses. Les coûts des fondations, par exemple, peuvent être réduits en raison du faible poids propre d’un bâtiment en bois. Dans le cas d’extensions ou de surélévations de constructions ayant des capacités portantes limitées, le bois peut offrir des solutions particulièrement avantageuses. Une construction bois présente également des avantages financiers du point de vue de l’entretien du bâtiment construit. Une façade en bois brut, par exemple, ne demande aucun entretien si on accepte son grisaillement.

Quel bois choisir pour le bardage extérieur ?

  • Bardage naturel en bois massif : Douglas, Red Cedar, Châtaigner, Chêne.
  • Bardage en bois traité : traitement en autoclave en THT
  • Lame composite : fibre bois-ciment, fibre bois-résine polymère.
  • Lame en lamellé collé : Douglas, Pin sylvestre traité.
  • Lame en bois traité préfini : Epicéa, Sapin, Pin sylvestre, Douglas.

Quel isolant choisir ?

  • Isolant minéral : laine de verre, laine de roche.
  • Isolant naturel : fibre de bois, ouate de cellulose, laine de bois…